AJ PETITE ILE : site officiel du club de foot de PETITE ILE - footeo

L'AJP éliminé de la coupe Régional de France

18 juin 2012 - 15:54

L'AJP éliminé de la coupe Régional de France après leur défaite 0 à 1 face à l'AS Excelsior ...

AJ PETITE-ÎLE - AS EXCELSIOR : 0-1. Les protégés de Fares Bousdira se qualifient pour les 1/4 de finale de l’édition régionale de la coupe de France sans briller. La faute à une compétitive équipe de Petite-Île. Fier. C’est le sentiment qui habitait hier soir Robert Corfou, le co-entraîneur petite-îlois, au coup de sifflet final. Son équipe venait pourtant de s’incliner 1 à 0 contre l’Excelsior mais pour lui l’essentiel était ailleurs. "Ce soir, on a vu que ce n’est pas toujours la meilleure formation qui gagne. On a largement rivalisé", commentait-il. La soirée de l’ancien DTN du Cameroun commençait de façon cauchemardesque. La faute à un tacle mal maîtrisé de son capitaine Didier Nativel, tout juste revenu de blessure. Dans la surface de réparation, le défenseur central fauchait le très offensif tango, Vincent Klore. L’arbitre central, M.Bureau hésitait avant de finalement désigner le point de pénalty. On jouait la 4e minute. C’est Mansour Boutabout, l’ancienne gloire de Gueugnon et de Sedan qui s’y collait. Il trompait Olivier Barret d’un tir croisé. Dommage pour le portier, pourtant parti du bon côté. Par maladresse ou par naïveté, l’"AJP" offrait ce pénalty à ses voisins de la ville d’à côté. 
 
Le rythme retombait avec des fautes se succédant de part et d’autre. Jusqu’à ce que le gardien saint-joséphois, Mickaël Grondin ne boxe le ballon sur un centre délivré par Jimmy Belhow, l’entraîneur-joueur des locaux. Au tour de Didier Nativel de sortir le public de sa torpeur lors d’un coup franc joué au 2e poteau. Malheureusement pour lui, il ratait sa frappe et ne parvenait pas à prolonger le ballon au fond des cages de Grondin. Quelques minutes après, Ruddy M’Passi sonnait encore la révolte mais sa frappe manquait de précision et échouait hors du cadre. En face, l’Excelsior de Fares Bousdira se contentait du minimum syndical et virait en tête à la pause. Comme avant-hier soir lors d’Ukraine-France, le match redémarrait sous une pluie torrentielle mais sans orage cette fois-ci. L’intenable M’Passi repartait à l’assaut des cages de Mickaël Grondin. Gabriel Pigrée, l’ancien tango, se démenait sur le front de l’attaque, quitte à délaisser sa zone de prédilection, l’axe. Mal lui en a pris, sur son centre à la 57e, aucun de ses coéquipiers ne parvenait à couper sa belle passe en retrait. Peu après, son tir finissait à côté des buts des tangos. Daniel Noël, l’attaquant de l’Excelsior avait la balle de match mais il se faisait reprendre de justesse par Saint-Ange. Pigrée déboulait une nouvelle fois, centrait en retrait et voyait son ballon contré par un défenseur ; le cuir venant mourir sur le poteau droit. Les Petite-Îlois avait laissé passer leur chance. Sur le match, Fares Bousdira livrait, lui, une analyse toute personnelle : "Ça sentait le piège mais là, il n’y a que le résultat qui compte." Robert Corfou se montrait, lui, confiant pour la suite. L’avenir nous le dira lors de la reprise du championnat de 2e division où ses protégés sont toujours 2e.

Thomas Selly " Jir du dimanche 17 juin 2012 " 

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 1 Joueur
  • 2 Supporters

Aucun événement